6eme sens Zenspirit
Pas encore inscrit ? Rejoignez-nous pour vous documenter ou partager vos expériences sur nos sujets.
En tant qu'invité, vous pouvez lire certaines catégories sans pouvoir y répondre.
Pour participer et lire tous les sujets du forum, merci de vous inscrire (mot de passe et pseudo).



La spiritualité des animaux de compagnie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La spiritualité des animaux de compagnie

Message par Lovely le 05.06.16 18:42

Le lien entre un animal de compagnie et son maître est souvent très profond. Les animaux savent toucher notre corde sensible bien plus que n'importe quel humain. Ceci est dû au fait qu'ils sont dépourvus d'ego. Il n'y a donc rien pour entraver leur amour et leur connexion au Divin. Ils aiment inconditionnellement... et nous rendent constamment des services dont nous n'avons pas souvent conscience. Nous les nourrissons, les soignons, les emmenons chez le vétérinaire pour leurs vaccins et, en retour, ils apaisent nos âmes de manière subtile mais perceptible.
 

Plus nous sommes ouverts à ces cadeaux spirituels qu'ils nous offrent, plus ils peuvent les partager avec nous. Les animaux sont une grande bénédiction pour ceux qui œuvrent pour la guérison. Les guérisseurs apprécient leurs talents et la joie qu'ils procurent à autrui mais se sentent souvent vidés par un manque d'énergie réciproque. Ils donnent tellement sans véritable équivalent en retour. Les animaux, de par leur nature, transmutent l'énergie discordante du stress. Tels des femmes de ménages spirituelles, ils pénètrent nos consciences et épongent les troubles émotifs que chaque journée nous apporte. Ce concept est confirmé par la communauté scientifique. Des études menées ont montré que les personnes possédant un animal de compagnie récupéraient plus vite d'une opération ou qu'âgés, ils vivaient plus longtemps que ceux qui n'avaient pas d'animaux. 

La conscience des bêtes est le reflet de celle des humains. Il est possible qu'alors que nous sommes sur le point de faire un bond en conscience, un animal fasse irruption dans notre vie pour symboliser ce changement et nous assister dans cette transition. Quand nous en avons déjà plusieurs et que nous sommes en phase transitoire, il arrive parfois que l'un d'eux tombe malade, s'enfuie ou meure. 


En faisant des recherches pour cet article, j'ai découvert des informations passionnantes sur l'évolution animale dans les textes de Paramahansa Yogananda.

 Ce métaphysicien hindou écrit :

Citation :« L'attention, l'intuition et l'évolution des animaux peuvent être accélérées par un dressage effectué par une personne intuitive. Écoutez la variété de sons émis par différentes espèces quand elles sont contentes, agitées ou jalouses ; vous serez progressivement en mesure de les interpréter et de les utiliser pour leur parler et les aider à évoluer plus rapidement. En fait, une transmission de pensée peut s'établir entre les humains et leur animaux. La compagnie des hommes peut favoriser l'intuition de ses derniers et donc également leur évolution. Souvenez-vous que Dieu est en tout. »

Si vous êtes quelqu'un d'axé sur la métaphysique, vous ne douterez pas que l'âme de votre animal a été attirée vers vous afin de profiter de votre niveau de conscience. S'il subit une élévation d'énergie, c'est peut-être parce qu'il désire passer d'une espèce à l'autre dans sa prochaine incarnation et vous lui apportez votre soutien en le préparant à ce saut. En retour, il vous sert inlassablement à un niveau subconscient. Quel merveilleux équilibre naturel et harmonieux entre vous. 

En nous aidant à transmuter nos états d'âmes négatifs, les animaux contribuent à faire de nous des personnes de qualité supérieure. En étant réceptifs et conscients de l'effort inconscient qu'ils produisent, nous devenons plus disposés à les servir et à pourvoir à leurs besoins ce qui contribue à l'accélération de l'évolution de leur âme. Tout le monde en sort gagnant. 

Cela ne veut pas dire que notre espèce est supérieure aux autres mais nous connaissons tous des animaux qui sont presque humains comme s'ils se trouvaient à la frontière entre les deux. L'âme de certains a envie de vivre une expérience humaine - et nous pouvons les aider à assouvir leur désir. 

Nous avons également beaucoup à apprendre de nos amies les bêtes. Notre ego d'humains est beaucoup plus développé que le leur, ce qui peut, à l'évidence, aussi bien nous servir que nous desservir. Nous devons faire usage de notre volonté avec sagesse. La présence des animaux nous enseigne à rester humbles, à nous montrer plus aimants et moins égoïstes. À travers eux, nous pouvons apprendre à exploiter l'énergie de notre ego pour agir de manière positive et constructive.


 Extrait :
Citation :« La plupart des formes de perceptivité observées chez les animaux se retrouvent chez l'homme moderne, mais atténuées. Pourquoi sommes-nous si peu sensitifs ? Est-ce parce que nous sommes humains ? Notre sensitivité s'est-elle émoussée au fil de dizaines de milliers d'années d'évolution ? Ou bien l'évolution du langage a-t-elle entraîné une diminution de notre aptitude à communiquer par télépathie, à avoir des prémonitions, à nous orienter et nous repérer dans des lieux inconnus ? S'il en est ainsi, et puisque toutes les cultures humaines disposent du langage, il serait logique de penser que les êtres humains, partout dans le monde, sont moins perceptifs que les animaux. 

Mais peut-être cette atténuation des capacités sensorielles ne tient-elle pas au fait que nous sommes des humains et que nous avons un langage ; le phénomène serait plus récent et résulterait de la civilisation, de l'alphabétisation, des attitudes mécanistes et de notre rapport de dépendance à la technologie. Il ne fait pas de doute que les communautés traditionnelles non industrielles étaient souvent plus sensibles que les peuples instruits des sociétés modernes. 
[...] 
La perceptivité humaine et la perceptivité non humaine sont évidemment liées puisque hommes et animaux domestiques ont vécu ensemble pendant des milliers et des milliers d'années. Avant l'invention de l'agriculture, l'homme s'est toujours fié aux avertissements donnés par les chiens, et, même avant leur domestication, d'innombrables générations de nos ancêtres chasseurs et cueilleurs ont survécu grâce à l'observation attentive du comportement des animaux sauvages. 

Perceptivité animale et perceptivité humaine se sont développées en symbiose et nos ancêtres ont pu pallier les propres insuffisances de leur sensibilité grâce aux animaux qui les entouraient. C'est ce que nous faisons encore aujourd'hui. »




Les pouvoirs inexpliqués des animaux - Pressentiment et télépathie chez les animaux sauvages et domestiques, Rupert Sheldrake, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], 2005, p. 347-348


Note du traducteur : Le document original et cette traduction sont soumis aux conditions de la licence Creative Commons 3.0 : « Paternité - Aucun usage commercial - Aucune modification - Partage des conditions initiales à l'identique ». 
En clair, cela signifie que si vous réutilisez ce billet, les termes de cette licence doivent impérativement l'accompagner, que l'article ne doit être ni modifié ni tronqué et que les noms de l'auteur ET du traducteur doivent également figurer de manière visible (en toutes lettres et non « source ») ainsi que les liens vers l'article original et la page du billet traduit (et non la page d'accueil du blog). Ce droit de reproduction n'est accordé qu'aux sites et blogs non commerciaux, ne percevant aucune rémunération publicitaire et respectant les conditions susmentionnées.

Lovely
Modérateurs
Modérateurs


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum