6eme sens Zenspirit
Pas encore inscrit ? Rejoignez-nous pour vous documenter ou partager vos expériences sur nos sujets.
En tant qu'invité, vous pouvez lire certaines catégories sans pouvoir y répondre.
Pour participer et lire tous les sujets du forum, merci de vous inscrire (mot de passe et pseudo).




Esoterisme, Spiritualité, Oniromancie, Au-delà, Bien-être... Bienvenue dans l'antre du forum Invité
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chronopathologie (troubles du cycle circadien)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Padma
admin
admin
avatar


MessageSujet: Chronopathologie (troubles du cycle circadien)   04.03.16 16:11



La chronopathologie (troubles du rythme circadien)


Les insomnies
De nombreuses insomnies découlent en fait, après analyse, d’un trouble du rythme circadien ( voir sur le forum le sujet du "cycle circadien"). C’est le cas des insomnies dites « psychophysiologiques » et de celles liées à une hygiène de sommeil inadéquate. Ces insomnies font souvent suite à des tentatives visant à améliorer une difficulté de sommeil initiale. Le sujet essaie par de nombreuses stratégies d’accroître son temps de sommeil. Malheureusement, ces conduites désorganisent le rythme veille/sommeil (temps passé au lit excessif, irrégularité de l’heure du lever et du coucher, fluctuations de la quantité de sommeil, siestes anarchiques...), perturbent l’Horloge Interne et ne font finalement qu’aggraver le problème. Ces troubles se caractérisent par un mauvais sommeil nocturne et par une somnolence diurne excessive.

Le syndrome de retard de phase
L’Horloge Interne est retardée par rapport à l’Horloge Externe. Ceci peut être le fait d’un facteur génétique et/ou d’un conditionnement par l’environnement (ex : changement de pays, passage d’un rythme de week-end à un rythme de semaine, d’un rythme de nuit à un rythme de jour...). Ce syndrome touche classiquement les adolescents, les étudiants, les chômeurs, les expatriés et les ex-travailleurs de nuit. Ce trouble se caractérise par une hypersomnie le matin et une hypervigilance en première partie de nuit.

Le syndrome d’avance de phase
L’Horloge Interne est avancée par rapport à l’Horloge Externe. Ceci peut être le fait d’un facteur génétique et/ou d’un conditionnement par l’environnement. Ce syndrome touche classiquement les personnes âgées, les expatriés et les ex-travailleurs de nuit. Ce trouble se caractérise par une hypersomnie en soirée et une hypervigilance en seconde partie de nuit.

Le syndrome de rythme non 24 heures
L’Horloge Interne est totalement désynchronisée par rapport à l’Horloge Externe. Ceci est causé par un facteur génétique. Ce syndrome est heureusement fort rare. Ce trouble se caractérise par l’alternance complètement anarchique du cycle veille/sommeil.

Les troubles liés au travail de nuit et au travail posté
L’horloge Interne est inversée par rapport à l’Horloge Externe. Cette condition de vie peut provoquer un trouble caractérisé par une hypersomnie pendant les périodes d’activité et une hypervigilance pendant les périodes de repos. Des troubles digestifs sont fréquemment associés.

Le syndrome de jetlag (décalage horaire)
L’Horloge Interne est soit en avance soit en retard de phase par rapport à l’Horloge Externe, par suite d’un voyage transméridien. Ce trouble se caractérise par une inadéquation du rythme veille/sommeil, celle-ci étant parfois accompagnée de déficits cognitifs, de troubles digestifs ainsi que de malaises diffus.

Le rythme veille/sommeil de la personne âgée
L’Horloge Interne est en avance de phase et partiellement désynchronisée par rapport à l’Horloge Externe. Ceci est dû à un effet de l’âge, à une hyposécrétion en mélatonine, et parfois également à un défaut d’activités socioprofessionnelles et à une privation de lumière du jour. Ce trouble se caractérise par de l’insomnie principalement matinale, par de l’hypersomnie vespérale et par de l’hypersomnolence diurne (se manifestant par de nombreuses siestes).

Le trouble dépressif majeur classique
L’Horloge Interne est en avance de phase par rapport à l’Horloge Externe. Ceci est causé en partie par une hypoactivité mono-aminergique et aussi, fréquemment, par un déficit en activités socioprofessionnelles. Ce trouble du rythme circadien est doublé d’une avance de phase du rythme ultradien du cycle sommeil paradoxal/sommeil non paradoxal (sous le contrôle de l’oscillateur X). Ce trouble se caractérise par une insomnie matinale et une altération de l’architecture du sommeil.

La dépression hivernale (trouble affectif saisonnier) (SAD)
L’Horloge Interne est en retard de phase par rapport à l’Horloge Externe. Ceci résulte essentiellement d’une privation de lumière matinale en hiver. Ce trouble touche tout particulièrement les expatriés provenant de pays ensoleillés. Il se caractérise par une hypersomnie matinale, une hypersomnolence diurne et une appétit accru pour les sucres et les graisses.

Les troubles du rythme liés à la cécité
L’Horloge Interne est désynchronisée par rapport à l’Horloge Externe. Ceci est causé par l’absence totale du cycle lumière/obscurité comme synchroniseur externe (chez les aveugles dont le système photique est, tout comme le système visuel, inopérant). Ce trouble se caractérise par l’alternance en libre cours du cycle veille/sommeil.





( Source: http://www.rolandpec.org )
Revenir en haut Aller en bas
Padma
admin
admin
avatar


MessageSujet: Chronothérapie   04.03.16 16:15



La chronothérapie

Grâce aux efforts de recherche en chronobiologie fournis au cours des 30 dernières années, on dispose aujourd’hui d’outils qui permettent de remonter l’Horloge Interne comme on le ferait avec une montre-bracelet. La chronothérapie est la mise en œuvre de ces différents outils, à des moments critiques de la journée (décidés en fonction du type de trouble et de certaines caractéristiques du patient).
Voici les outils les plus utilisés :

L’HORAIRE VEILLE / SOMMEIL : modification des habitudes Veille/Sommeil, afin de favoriser les déphasages souhaités.

LA LUMINOTHERAPIE (NATURELLE OU ARTIFICIELLE) : action sur l’axe hypothalamus/glande pinéale, afin de provoquer les déphasages souhaités.

L’EVITEMENT DE LA LUMIERE DU JOUR : idem.

LA VITAMINE B12 : substance photosensibilisante permettant de maximiser l’action de la luminothérapie.

LA MELATONINE : action directe sur l’Horloge Biologique (Noyau Supra Chiasmatique), afin de provoquer les déphasages souhaités.

L’EXERCICE PHYSIQUE : action sur le métabolisme, la température corporelle et l’Horloge Biologique, afin de favoriser les déphasages souhaités.

LA TEMPERATURE CORPORELLE : action sur la température corporelle (par l’intermédiaire du bain chaud, p. ex.) afin de favoriser le sommeil ou l’éveil.

L’HYGIENE DE SOMMEIL : respect des règles de bon sommeil, afin de ne pas aggraver le trouble circadien.

LA CHRONODIETETIQUE : modification des habitudes alimentaires, afin de favoriser les déphasages souhaités et de réduire les troubles gastro-intestinaux.

LES HYPNOTIQUES A COURTE DUREE D’ACTION : réduction de la privation de sommeil par induction de sommeil lors de périodes où l’Horloge Biologique active la vigilance.


Source: http://www.rolandpec.org/
Revenir en haut Aller en bas
 
Chronopathologie (troubles du cycle circadien)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chronobiologie (cycle circadien et méridiens)
» Trouble du sommeil lié au rythme circadien (Auparavant Trouble du rythme veille-sommeil) - DSM-IV
» L'horloge biologique normalisée par la vie dans l'espace
» L'horloge biologique selon la médecine chinoise
» des troubles nerveux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
6eme sens Zenspirit :: Espace Bien-être :: L'énergétique-
Sauter vers: