6eme sens Zenspirit
Pas encore inscrit ? Rejoignez-nous pour vous documenter ou partager vos expériences sur nos sujets.
En tant qu'invité, vous pouvez lire certaines catégories sans pouvoir y répondre.
Pour participer et lire tous les sujets du forum, merci de vous inscrire (mot de passe et pseudo).




Esoterisme, Spiritualité, Oniromancie, Au-delà, Bien-être... Bienvenue dans l'antre du forum Invité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 NEO-DRUIDISME (contemporain)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Padma
admin
admin
avatar


MessageSujet: NEO-DRUIDISME (contemporain)   24.11.14 22:33

Like a Star @ heaven SOURCES DOCUMENTAIRES.
Dès que l'on aborde le domaine celtique, que ce soit au niveau de la civilisation, du Druidisme ou de la mythologie, on se trouve inévitablement confronté au problème des sources. Les Druides ont systématiquement privilégié une transmission orale de leur savoir, induisant la mémorisation de milliers de vers. On retrouve régulièrement l'argument selon lequel la parole écrite est une parole morte ; peut-être était-ce aussi un moyen d'éviter que leurs idées soient détournées. Notons que les Celtes n'ignoraient pas l'écriture puisque nous possédons des inscriptions utilisant l'alphabet étrusque, l’alphabet latin ou l'alphabet grec et qu'ils ont inventé des systèmes particuliers de notation, dont l'écriture oghamique. Cependant ce type d'écriture était réservée au domaine du sacré, et seules des inscriptions funéraires nous sont parvenues.

Parmi les sources documentaires ou autres qui nous sont malgré tout parvenues, nous pouvons citer :

- les textes antiques, témoignages d’auteurs latins et grecs :
- Diodore de Sicile (Bibliothèque historique) ;
- Strabon (Géographie) ;
- Pomponius Mela (De Chorographia) ;
- Lucain (La Pharsale) ;
- Pline l'Ancien (Histoire naturelle) ;
- César (Commentaires sur la Guerre des Gaules) ;
- Posidonios d'Apamée.

- les textes Irlandais et Gallois, écrits du VIIIe siècle au XVe siècle qui retranscrivent les mythes et épopées des peuples celtiques transmis oralement de génération en génération. Les collecteurs transcripteurs les ont affublés d’un vernis chrétien, sous lequel on peut découvrir l’origine païenne.

- Des traces archéologiques, tombes supposées de Druides, mais aussi des documents nous éclairants sur la tradition et usages cultuels, on peut citer parmi beaucoup d'autres :

- les tombes supposées druidiques de la nécropole de Pogny (51), de Pottenbrunn (Basse-Autriche), de Camulodunon (Grande-Bretagne) ;
- des vestiges tels que le chaudron de Gundestrup, le menhir de Kernuz (Quimper)…
- la statuaire ;
- les restes calendaires comme ceux de Coligny.

- les rémanences des coutumes païennes dans les traditions (bûche de Noël, l'arbre de mai, le feu de la Saint-Jean, Halloween...) et légendes populaires (Mélusine, Gargantua...). Certains auteurs comme Henri Donteville les ont d'ailleurs largement décryptées.

- les parallèles pouvant être établis avec les autres traditions religieuses, plus particulièrement les autres religions natives et les textes védiques. En effet, les deux traditions ont des racines communes, des systèmes de croyances, des structures, et des panthéons très proches. Par ailleurs, la tradition hindouiste se révèle être une clé d’interprétation des plus importante pour la compréhension des phénomènes religieux Gaulois.

Like a Star @ heaven  PHILOSOPHIE ET CROYANCES.
Même si, comme nous l’avons vu plus haut, la grande majorité des groupes druidiques actuels tirent leur filiation de l'un ou l'autre des «re-fondateurs» du Druidisme moderne c'est à dire, Iolo Morganwg, Henry Hurle et John Toland, le Druidisme reste une tradition spirituelle «première», une foi européenne «native» mais aussi une tradition qui honore l'inspiration, l'intuition et qui est connue pour avoir refusé de figer l'esprit dans la lettre. Il s'agit d'une tradition vivante, adaptée à notre environnement, à nos rythmes, à nos sensibilités.

Il est une religion pour les uns, une pratique spirituelle d'autres. D'essence païenne, il met l'accent sur les liens qui unissent les Druides à la Terre et au Ciel, ainsi qu'au «pays» (pagus, brogis). Pour nombre de Druides, ces liens ne sont pas simplement fortuits mais «sacrés». ils considérent la Vie, toutes vies, comme participant au souffle de la grande force de Vie universelle, qui est le Souffle Divin. Nos Dieux et Déesses s'expriment dans le Tonnerre, le Soleil, la Terre et dans toutes les forces de la Nature, et en contemplant la Nature et ses Lois, nous pouvons approcher l'esprit des Déités. Les Divinités résident dans les montages, les rivières, les arbres, les forêts et tous les lieux que l'Homme considère comme sacrés. Les lieux de prières ne sont pas uniquement lié à la «topographie», ils ont aussi un sens, une histoire, un «esprit».

Les Dieux et les Déesses guident les hommes et les peuples, ils les inspirent et les aident lors des grands passages de leur vie. Mais les Dieux et les Déesses sont bien plus que cela encore, ils sont force de Vie, expérience, conscience, existence absolus. Ils sont, selon ce dont nous avons hérité de nos Ancêtres : Dagda, Ogmios, Belenos, Lug, Dana, Nodons, Sirona, Cernunnos, Brigantia... ces noms se déclinant de manière différente selon les régions. Nous sommes donc les héritiers de modèles, de mythes, de traditions anciennes dans lesquels nous puisons l'inspiration et la force. Mais nous sommes aussi en relation avec le monde contemporain, avec la «modernité» et les grands mouvements de la Vie. Le Druide trouve là de quoi nourrir sa créativité, les profondeurs de sa compréhension et la Sagesse qu'il met au service des hommes, de la Vie et de l'Esprit.

Le Druidisme est adogmatique, il ne cherche pas à fixer l'esprit des Dieux dans une seule expression. Il reconnaît volontiers la pluralité et la richesse des diverses expériences spirituelles tout en reconnaissant ce qui fait de lui une voie unique et authentique qui se suffit à elle-même.

Si la plupart des Druides sont polythéistes et se reconnaissent dans ces principes, quelques uns révèrent le Divin sous d'autres formes, déiste, théiste, panthéiste, hénothéiste, moniste, animiste. La seule constante reconnue est qu’il s’agit d’un culte païen s'appuyant sur le panthéon celtique. D'autres se sentent moins liés à l'esprit du lieu ou à celui des Ancêtres. Ces différentes approches nous confortent dans l'idée que la Tradition Druidique permet la pluralité des approches qui, loin de s'exclure, s'enrichissent et se combinent comme autant de reflets de la diversité de nos compréhensions. Il n'y a pas de vérité unique et universelle mais de multiples façons de concevoir le monde et d'honorer les Principes Divins. Ces diversités enrichissent nos parcours spirituels, nous incitent à la réflexion, à l'analyse, à la compréhension, et à la tolérance. Le Druidisme est donc en capacité d'exprimer toutes les nuances de conception du Divin qui sont autant de facettes d'une réalité inexprimable tout en respectant la cohérence de l'héritage de la spiritualité et de la civilisation celtique.

Le Druidisme offre une certaine lecture du monde, une discipline de vie. Sans dogme il nous invite à la recherche, au travail, à l'ouverture et délivre peu de messages «moraux». Il s'attachera plutôt à comprendre ce qu'est une relation juste et honorable de l'homme avec toute chose. Il considère que l'homme doit assumer la pleine responsabilité des conséquences de ses actes, indépendamment de l'esprit avec lequel ses actes ont été posés. Parmi les valeurs que respectent les Druides, nous trouvons l'authenticité, le courage, la responsabilité et le respect de la Vie.

A l'instar de nombreuses religions antiques, le Druidisme, est aussi une religion à «mystères» dont certains aspects ne se délivrent que par l'initiation, la progression et le travail individuel. Elle se double donc d’une vision plus «ésotérique» de l’Univers, considérant par exemple que le macrocosme et le microcosme sont faits à l’image l’un de l’autre, sur trois plans: corporel et matériel, spirituel ou informel, animique et subtil. Dans cette vision, tout ce qui vit connaît la transmigration des âmes. Et avec toutes ces formes de vie, le Druide est en empathie. Le Druidisme est donc une religion dont la nature et la portée s'enrichissent, s'éclairent au fur et mesure de notre progression.

Le Druidisme contemporain, tente à travers le mythe, de transmettre les codes culturels, la vision philosophique et religieuse ainsi que tous les concepts liés à la culture celte dans son ensemble. Il se doit de répondre aux besoins multiples de l'homme (dans toutes ses dimensions) par ses rites sociaux, ses rites de passage, ses rites saisonniers, sa magie, ses initiations, ses intuitions «métaphysiques».

De nos jours et comme les Druides antiques, nous affirmons régulièrement ses principes en incitant chacun à œuvre pour le Vrai, le Beau et le Juste.

Like a Star @ heaven LA SPIRITUALITE DRUIDIQUE.
Une des principales caractéristiques du Druidisme est qu'il n'y a pas de dogme ni d'ensemble fixé de croyances ou de pratiques qui s'imposeraient à tous. Il n'y a pas de '"texte sacré" ou l'équivalent d'une bible. Pour les Druides, le seul Livre "sacré" qui se doit d'être étudié est le Livre de la Nature. Il y a cependant un certain nombre d'idées, de valeurs et de croyances communes qui aident à définir la nature du Druidisme tel qu'il est vécu et qui structurent sa pratique aujourd'hui. De cette façon il parvient à offrir un chemin spirituel qui évite les problèmes d'intolérance et de sectarisme que les religions établies ont rencontrées.

Like a Star @ heaven L'AU-DELA.
Bien que les Druides vénèrent la nature, et qu'ils tirent d'elle l'inspiration et la nourriture spirituelle, ils croient également que le monde que nous percevons par nos sens n'est pas le seul qui existe. Un élément central de la croyance des Druides est l'existence d'un monde invisible, un Autre Monde appelé Sidh et qui serait constitué par un ou plusieurs royaumes qui existeraient au delà de la perception de nos sens physiques, mais qui sont néanmoins réels. Nous pouvons avoir accès à ces royaumes au cours de notre vie, par l'intermédiaire des états de conscience modifiés comme les rêves, la méditation ou l'hypnose.

Premièrement: Toutes les religions ou spiritualités soutiennent qu'une autre réalité existe au delà du monde physique, en opposition avec la conception matérialiste de la vie qui soutient que seule la matière dont nous faisons l'expérience existe et qu'elle est l'unique réalité.

Deuxièmement: La mythologie celtique, qui inspire le Druidisme, est remplie de descriptions de cet au-delà où des humains y côtoient parfois les Dieux.

Troisièmement: L'existence de l'au-delà est implicite chez les Druides du passé, depuis que les auteurs classiques ont déclaré que les Druides croyaient en un processus qui a été décrit comme pouvant être la réincarnation. Certes, les textes peuvent également être interprétés dans le sens d'une survie de l'âme plutôt que de réincarnation à proprement parler, néanmoins c'est cette dernière hypothèse, même si elle ne fait pas l'unanimité, qui est le plus largement répandue parmi les Druides contemporains. Beaucoup de Druides partagent l'opinion rapportée par Philostratus de Tyane au deuxième siècle qui disait que les Celtes croyaient que pour naître dans ce monde il fallait mourir dans l’Autre-monde et, réciproquement, quand nous mourons ici, nous naissons dans l'au-delà. C'est pour cette raison que les rituels funèbres druidiques se concentrent sur l'idée que l'âme expérimente un  moment de naissance dans l'Autre-monde, bien que nous vivions cela comme une mort dans ce monde-ci.

On peut légitimement se poser la question du but des renaissances successives. Cela peut se comprendre si nous regardons ce que l'on pourrait définir comme les trois objectifs principaux du Druide. Ces trois objectifs, que les Druides cherchent surtout à développer en eux, sont la sagesse, la créativité et l'Amour. Nous voyons bien qu'il semble illusoire de penser qu'une seule vie pourrait suffire à atteindre ces trois objectifs, c'est pourquoi un certain nombre de vies successives sur terre, plutôt qu'une seule, semblent nécessaires pour pouvoir développer entièrement ces qualités.

Like a Star @ heaven LA SAGESSE.
La Quête de la sagesse nous est montrée dans deux vieilles légendes celtiques: une Irlandaise dans l'histoire de Fionn MacCumhaill, et une autre Galloise dans la légende de Taliesin. Dans ces deux légendes, la sagesse est recherchée en Irlande sous la forme du saumon de la sagesse, et au Pays de Galles sous la forme des trois gouttes de l'inspiration. Dans les deux histoires, c'est un jeune assistant qui fini par goûter à la sagesse si jalousement recherchée par les adultes. Ces mythes, plutôt que d'enseigner simplement les vertus de l'innocence et de la serviabilité, contiennent des instructions pour acquérir la sagesse, instructions codées dans le symbolisme et la séquence des évènements qu'ils décrivent. C’est pour cette raison que les mythes et les légendes sont employés dans l'enseignement du Druidisme. Par ailleurs, les Druides de l'Antiquité étant décrits commes des philosophes par les Pythagoriciens, on peut penser que la Quête de la sagesse devait être une des préoccupations des Druides du passé.

Like a Star @ heaven LA CREATIVITE.
La créativité est également un élément central du Druidisme. Dans les temps anciens, ce sont principalement les Bardes qui exprimaient cet aspect à travers les chants et les légendes; ils ont ainsi permis de transmettre la sagesse des Druides. Avec leurs mémoires prodigieuses, ils connaissaient les généalogies des tribus et les histoires liées à leur contrée; ils ont pu ainsi élaborer à partir de celles-ci, des récits et des épopées légendaires. D'autre part, les cultures celtiques montrent un amour de l’art, de la musique et de la beauté qui évoquent souvent une conscience de l'au-delà, et leur mythologie dépeint un monde de beauté sensuelle dans lequel les artisans et les artistes sont très honorés. Aujourd'hui, beaucoup de gens sont attirés par le Druidisme parce qu'ils sentent que c’est une spiritualité qui peut les aider à développer leur créativité. Plutôt que de souscrire à l'idée que cette vie physique est provisoire, et que nous devrions nous concentrer sur la vie après la mort, le Druidisme véhicule l'idée que nous sommes crées pour participer pleinement à la vie sur terre, et que nous sommes nés pour exprimer et partager notre créativité autant que nous le pouvons.

Like a Star @ heaven  L'AMOUR.
Le troisième but du Druidisme est l'Amour. Il nous encourage à élargir la compréhension et l’expérience de celui-ci, de sorte que nous puissions le vivre dans toute sa dimension mystique. La vénération du Druidisme pour la nature nous encourage à aimer le pays où nous vivons, la Terre, la vie sauvage et les étoiles. Il encourage également un Amour de la paix; Les Druides étaient traditionnellement des conciliateurs lorsqu'il y avait des conflits entre des personnes ou des tribus, et ils le sont toujours. Les cérémonies druidiques commencent souvent par offrir la paix à chaque direction cardinale ou bien par un appel à la Paix; et lorsqu'il en ont la possibilité, ils plantent des «bosquets de la paix». Le Sentier druidique encourage également l'Amour de la beauté en éveillant l'artiste intérieur, et favorise la créativité. L'Amour de la justice est développé dans le Druidisme moderne en étant mentionné dans «la Prière des Druides».

Le Druidisme encourage également l'Amour de l'histoire; beaucoup de personnes aujourd'hui sont attirés parce qu'elles reconnaissent la puissance du Mythe. Elles l'utilisent autant comme source de réflexion et d'inspiration sur les puissances archétypales de l'être humain, que pour son potentiel de guérison psychique. En plus de tous ces aspects, le Druidisme souligne également la puissance pédagogique du passé et, ce faisant, encourage l'étude des peuples et des coutumes liées aux territoires celtiques, ainsi qu'une vénération pour les Ancêtres. L'Amour des arbres est également fondamental pour les Druides.

Les Druides aiment la vérité et l'authenticité, et celles-ci s'expriment à travers leur Quête de la sagesse et de la Connaissance. Ils voient les animaux comme étant sacrés et ont de la considération pour le corps physique.

Like a Star @ heaven  ENCHAINEMENT DE LA VIE.
Toute la pensée et la pratique druidique est imprégnée de l'idée ou de la croyance que nous sommes tous reliés dans un univers qui est essentiellement bienfaisant, et non pas que nous sommes des êtres isolés qui doivent combattre pour survivre dans un monde cruel. Au lieu de cela, nous nous voyons en tant qu'élément de la grande chaîne de la vie qui inclut chaque créature vivante et toute la création. C'est une vision essentiellement panthéiste de la vie, qui considère toute la nature comme sacrée et inter-connectée. Les Druides éprouvent souvent cette croyance dans leurs corps et dans leurs coeurs plutôt que simplement dans leurs esprits. Ils éprouvent le sentiment d'être de plus en plus chez eux sur cette planète, quand ils marchent dehors sur la terre et qu'ils contemplent la lune ou les étoiles, ou sentent dans le vent la pluie qui approche. Ils sentent ainsi dans chaque fibre de leur être qu'ils sont une partie de la grande famille de la vie, qu'ils sont «à la maison», et qu'ils ne sont pas seuls. Les conséquences de ces sentiments et de ces croyances sont profondes. Indépendamment du fait qu'une attitude de confiance envers la vie apporte des bienfaits sur le plan de la santé psychologique et physique, il y a également des répercussions sur la société. L'abus et la sur-exploitation viennent de l'illusion de la séparation. Une fois que vous savez que vous faites partie de la grande famille de la vie, que toutes les choses sont reliées et que chacun de nos actes à une conséquence, les valeurs d'Amour et de vénération envers la vie en découlent naturellement, de même que la pratique de la paix et de la non-violence.

Like a Star @ heaven LA LOI DE LA MOISSON.
Liée à l'idée que nous tous sommes reliés dans la Grande Danse de la Vie, la croyance partagée par la plupart des Druides est, que quoi que nous fassions dans le monde, cela crée un effet qui nous affectera finalement en retour. Une idée semblable est véhiculée par beaucoup de traditions et cultures : la sagesse populaire en Grande-Bretagne l'indique par l'idée que «ce qui s'en va, reviendra». Cette conception est très connue dans le Bouddhisme et l'Hindouisme ou elle est exprimée comme étant la Loi de cause à effet, également appelée karma.

Ces deux croyances que tout est relié et que nous récolterons les conséquences de nos actions sont venues naturellement aux Druides car ce sont des idées qui se développent par une observation du monde naturel. Tout comme le sentiment d'appartenir à la grande chaîne de la Vie peut nous venir lorsque que nous regardons avec admiration la beauté de la Nature, la conscience que nous récolterons les conséquences de nos actions peut également nous venir lorsque nous observons les processus d'ensemencement et de moisson.

Like a Star @ heaven POURQUOI DES RITUELS ?
Les rituels sont des moments forts en ressentis. Ils sollicitent la dimension physique, mentale, émotionnelle et spirituelle de notre être. En créant un Temps Sacré dans un Espace Sacré, ils ouvrent une "Porte" permettant de se consacrer pleinement à notre être intérieur; de communier avec notre nature divine et avec l'environnement, avec le monde visible et invisible. Liens subtils entre le Ciel et la Terre, les rituels sont la respiration de l'âme.

(source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: NEO-DRUIDISME (contemporain)   01.01.16 21:32

Très bel article.

J'étudie la mythologie celtique depuis plusieurs années et la majeur partie de mes croyances en est issue. Néanmoins j'ai toujours eut un soucis avec le terme de Druidisme ou néo-druidisme, justement car ça se rapporte à la fonction du druide. Le druide enseignait et dirigeait la spiritualité mais il n'est pas ce qu'il enseigne.

Ce qui est complexe avec les Croyances Celtiques c'est qu'elles sont protéiformes; L'Autre-Monde, les esprits, les dieux, les rites, la mort, tout à de nombreux visages.
L'essentiel de la spiritualité celtique est contenue dans la philosophie transmise à travers les contes druidiques. Or si les idées exprimées étaient souvent les même, chaque druide la racontait à sa manière. Des contes transmit à l'oral donc qui continuait à se modifier (Ce qui était le but car en disant qu'une langue écrite est une langue morte, les druides exprimaient le faite que la croyance et la culture ne doivent pas rester figer).

Aussi pour comprendre la spiritualité celtique je pense qu'il faut lire entre les lignes. La mythologie Celtique est pleine d'images, d'évocation, tout y est un et un y est tout (les dieux entre autres qui se confondent joyeusement même dans la même région d'origine).

Pour ceux que cela intéresse, je conseille le livre "Mythologie Celtique" de Yann Brékilien. L'auteur à une analyse très fine des symboles et de la philosophie celtiques et surtout il permet vraiment de comprendre le fonctionnement de cette mythologie de manière à ce qu'on puisse l'analyser à notre tour.
Revenir en haut Aller en bas
 
NEO-DRUIDISME (contemporain)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En suivant Hachiro Kanno, un calligraphe contemporain
» Le Druidisme aujourd'hui ... quelles sont vos réponses ?
» Le Néo-Druidisme par Tadhg MacCrossan
» Grands systemes de droit contemporain - l'examen
» Druide et druidisme de nos jours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
6eme sens Zenspirit :: Espace Spirituel :: Religions, cultures, traditions-
Sauter vers: