6eme sens Zenspirit
Pas encore inscrit ? Rejoignez-nous pour vous documenter ou partager vos expériences sur nos sujets.
En tant qu'invité, vous pouvez lire certaines catégories sans pouvoir y répondre.
Pour participer et lire tous les sujets du forum, merci de vous inscrire (mot de passe et pseudo).



Chu Gen Pi ( ou Ailante)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chu Gen Pi ( ou Ailante)

Message par Padma le 27.08.13 16:23

On le connait sous divers noms,tels que: Ailante, ailante glanduleux, faux vernis du Japon, vernis de Chine, frêne puant, monte-aux-cieux, arbre du paradis.Ou en Japonais: Chin pi.

Propriétés thérapeutiques:
Le chun gen pi ou ailante est un arbre aux propriétés médicinales nombreuses, il est astringent et antipaludéens, vermifuges et antispasmodiques, antiseptiques et béchiques, émétiques et fébrifuges.

Il est le traitement thérapeutique préconisé dans troubles digestifs incluant les diarrhées et les dysenteries, les hémorroïdes et les rectorragies (sang émis par l'anus), il soigne les désordres de la menstruation avec les ménorragies (succession de cycle menstruels), il est d'une grande efficacité dans les problèmes sanguins intempestifs qu'elle que soit leur origine.

Il réduit efficacement les fièvres, il régule les palpitations et calme les crises d'asthmes, bénéfique dans l'épilepsie, il est aussi employé dans les troubles de l'éjaculation précoce ou spontanée. Il est classé parmi les remèdes homéopathiques en Europe, ses capacités sont requises dans les parasites intestinaux.

Principaux constituants :
Cet arbre possède de nombreuses substances avec de la quassine et des saponines, de l'ailanthone et des tanins, des flavonoïdes et des alcaloïdes, des polyphénols et des principes amers.

* Utilisation traditionnelle :
Chun gen pi ou l'ailante est employé dans la médecine traditionnelle chinoise (MTC) depuis plus de deux mille ans, il est de propriété froide et nature et de saveur amer et astringent et dont le rayon d'action se situe sur les méridiens du gros intestin, de l'estomac et du foie.

Dans la terminologie chinoise, il agit pour clarifier la chaleur (fièvre) et assécher l'humidité, il consolide et régularise les intestins ce qui se traduit par soigner les diarrhées chroniques ou la dysenterie (surtout celle avec association de sang) et élimine les parasites (teignes), régularise le cycle menstruel, traite les leucorrhées (perte vaginale).

Il fut retrouvé des écrits datant du premier siècle et contant les recettes médicinales et ses diverses implications thérapeutiques allant de la maladie mentale à la calvitie en passant par le traitement des furoncles, des abcès et des prurits. Il est bon à savoir que son utilisation soit toujours d'actualités.

Recherche :Diverses recherches et études sont en cours sur l'utilisation pharmaceutiques de cette plante.

Origine :
L'ailante ou chun gen pi est un arbre dioïque de la famille des simaroubacées, il grandit très vite et peut mesurer en l'espace de 25 ans pratiquement quinze à vingt mètres et à une durée de vie comprise entre cinquante et cent vingt ans. Il présente une écorce grisâtre et lisse avec un feuillage caduc et lancéolé, avec des petites fleurs vert jaunâtre à rougeâtre qui ne sont visibles que de juin à juillet, puis donnant un fruit rouge qui renferme une graine. Il dégage un parfum désagréable et nauséabond.

Il est originaire de la Chine, de la Corée et de Taïwan et s'est installé ou fut cultivé sur la quasi-totalité du globe, mais il pousse à l'état sauvage dans les forêts, le bord des routes, les lieux incultes et les terrains vagues.

Afin de récupérer les parties de cet arbre pour une utilisation médicinale, il doit être abattu soit au printemps soit en automne, puis il faut sécher les morceaux principaux et les retremper dans de l'eau afin de les ressécher à nouveaux et ensuite découper en morceau, il peut ensuite subir une préparation chao (ce qui entraîne une cuisson (sauté) jusqu'à l'obtention d'une couleur jaune).

Précaution :
Il est bon de préciser que cet arbre est toxique pour les animaux, et ce n'est pas tout il peut être également nocif pour l'être humain, en effet il fut noté des réactions allergènes à son contact amenant des irritations cutanées et ophtalmologiques, des céphalées, des nausées et vomissements voir des relâchements musculaires.
A cette fin il ne peut être utilisé sans un avis médical et une posologie strict à respecté.

* Utiliser pour :
Astringent, antipaludéen, vermifuge, antispasmodique, antiseptique, béchique, émétique, fébrifuge, troubles digestifs, diarrhées, dysenteries, hémorroïdes, hémorragies, rectorragies, ménorragies, désordres de la menstruation, fièvres, palpitations, asthmes, épilepsie, éjaculation précoce ou spontanée, parasites intestinaux.

* Divers :
Cet arbre subit à une certaine époque une culture intense en Chine tout d'abord puis dans d'autres pays, puisqu'il a la particularité d'être un hôte pour une espèce précise de papillons de nuit qui produise de la soie (vers à soie). Mais il fut rapidement compris que cette espèce de végétaux était parfaitement nuisibles (odeur nauséabondes et envahissantes surtout) dans divers pays de l'Europe méridionale et orientale, l'Australie et les États-Unis également.

Son bois de teinte jaune pâle servit à la fabrication de cocottes en vapeur employées par le peuple chinois pour préparer des mets comme le mantou (aliment similaire au pain), et du riz. Cet arbre avait aussi un intérêt en ébénisterie et en bois de chauffage.



Padma
admin
admin


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum