6eme sens Zenspirit
Pas encore inscrit ? Rejoignez-nous pour vous documenter ou partager vos expériences sur nos sujets.
En tant qu'invité, vous pouvez lire certaines catégories sans pouvoir y répondre.
Pour participer et lire tous les sujets du forum, merci de vous inscrire (mot de passe et pseudo).



Sujets à Reflexion

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sujets à Reflexion

Message par gaiane le 30.03.13 18:37

Rappel du premier message :

Question de Jacques Castermane : "Quelle est la différence entre le savoir occidental et la sagesse orientale ?"

Réponse
de Maître Suzuki : "Le savoir occidental regarde en dehors, la sagesse
orientale regarde en dedans. Mais si vous regarder dedans comme vous
regardez dehors, vous faites du dedans... un dehors !"

gaiane


http://audedans.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas


LA MAIN OUVERTE

Message par gaiane le 09.05.13 11:56

AIMER LA MAIN OUVERTE

«Une personne compatissante, voyant un papillon lutter pour se libérer de
son cocon, et voulant l'aider, écarta avec beaucoup de douceur les filaments
pour dégager une ouverture. Le papillon libéré, sortit du cocon et battit des
ailes mais ne put s'envoler. Ce qu'ignorait cette personne compatissante, c'est
que c'est seulement au travers du combat pour la naissance que les ailes
peuvent devenir suffisamment fortes pour l'envol. Sa Vie raccourcie, il la passa
à terre. Jamais il ne connut la liberté, jamais il ne vécut réellement.»
Apprendre à aimer la main ouverte est une toute autre demarche.
C'est un apprentissage qui a cheminé progressivement en moi, façonné dans
les feux de la souffrance et les eaux de la patience. J'apprends que je dois
laisser libre quelqu'un que j'aime, parce que si je m'agrippe, si je m'attache, si
j'essaie de contrôler, je perds ce que je tente de garder.
Si j'essaie de changer quelqu'un que j'aime, parce que je sens que je sais
comment cette personne devrait être, je lui vole un droit précieux, le droit
d'être responsable de sa propre vie, de ses propres choix, de sa propre façon de
vivre.
Chaque fois que j'impose mon desir ou ma volonté, ou que j'essaie d'exercer
un pouvoir sur une autre personne, je la dépossède de la pleine réalisation de
sa croissance et de sa maturation. Je la brime et la contrecarre par mon acte de
possession, même si mes intentions sont les meilleures.
Je peux brimer et blesser en agissant avec la plus grande bonté, pour
protéger quelqu'un. Et une protection et une sollicitude excessives peuvent
signifier à une autre personne plus éloquemment que des mots : Tu es
incapable de t'occuper de toi-même, je dois m'occuper de toi parce que tu
m'appartiens. Je suis responsable de toi.
Au fur et à mesure de mon apprentissage et de ma pratique, je peux dire à
quelqu'un que j'aime :
«Je t'aime, je t'estime, je te respecte et j'ai confiance en toi. Tu as en toi (ou
tu peux développer) la force de devenir tout ce qu'il t'est possible de devenir, à
condition que je ne me mette pas en travers de ton chemin. Je t'aime, tant que
je peux te laisser la liberté de marcher à côté de moi, dans la joie et dans la
tristesse. Je partagerai tes larmes, mais je ne te demanderai pas de ne pas
pleurer. Je répondrai si tu as besoin de moi, je prendrai soin de toi, je te
réconforterai, mais je ne te soutiendrai pas quand tu pourras marcher tout seul.
Je serai prête à être à tes côtés dans la peine et la solitude, mais je ne les
éloignerai pas de toi. Je m'efforcerai d'écouter ce que tu veux dire, avec tes
paroles à toi, mais je ne serai pas toujours d'accord avec toi.
Parfois, je serais en colère, et quand je le serai, j'essaierai de te le dire
franchement, de façon à ne pas avoir besoin d'être irritée de nos différences, ni
de me brouiller avec toi. Je ne peux pas toujours être avec toi ou écouter ce que
tu dis, parce qu'il y a des moments où je dois m'écouter moi-même, prendre
soin de moi. Quand cela arrivera, je serai aussi sincère avec toi que je pourrai
l'être.»
J'apprends à dire cela à ceux que j'aime et qui sont importants pour moi, que
ce soit avec des mots ou par ma façon d'être avec les autres et avec moi-même.
Voilà ce que j'appelle aimer la main ouverte.
Je ne peux pas toujours m'empêcher de mettre mes mains dans le cocon...
mais j'y arrive mieux, beaucoup mieux depuis que je me respecte aussi.


Ruth SANFORD

gaiane


http://audedans.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Invité le 09.05.13 12:26

Très beau texte, maintenant, à appliquer ça reste difficile. J'ai essayé de laisser évoluer quelqu'un par lui-même en étant là quand il avait besoin, j'ai cru en lui en l'accompagnant sur son chemin, ça a été interpreté comme un manque d'amour parce que je lui prenais pas la tête... Comme quoi, on peut avoir les meilleures intentions du monde...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par gaiane le 09.05.13 12:45

Oui je suis d'accord avec toi Sanhizanne, ce n'est pas facile le chemin de l'amour, ce n'est pas que Bisounours, cela demande aussi volonté et détermination.

L'intention ne suffit pas s'il n'y a pas le détachement et le détachement c'est l'amour (à ne pas confondre avec le sentiment amoureux humain). Cette personne a fait sa propre interprétation de ta façon de te conduire, c'est son interprétation avec son propre regard et sans doute ce qu'elle avait à dépasser elle-même. Toi tu sais que tu as agis par amour, tu as eu cette intention qui ne suffit pas effectivement si tu n'est pas dans le détachement qui permet de rester observatrice et prendre du recul sur son interprétation, ainsi tu restes dans l'amour sans culpabilité, mais peut être est ce ça que tu avais à dépasser.

Dur dur j'en conviens, je suis dans le même bâteau que toi Wink

gaiane


http://audedans.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Invité le 09.05.13 13:06

Le recul que j'ai sur son interprétation, c'est que comme il a toujours eu des femmes qui lui ont pris la tête, le fait que moi je le laisse évoluer comme il l'entendait, ça l'a déstabilisé et il a pas su gérer ça... La preuve, c'est quand on se disputait et que je l'envoyais chier parce qu'il n'avait pas le comportement que j'attendais, il était jamais aussi amoureux que dans ces moments-là... Tordu hein... Quant à lui, il n'a jamais compris que je puisse evoluer sans lui et que je gérais déjà ma vie avant de le connaître... Il voulait m'imposer des choses sur des sujets qui ne le concernait en rien, la garde de ma fille l'a beaucoup perturbé par exemple...
Enfin bref...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par gaiane le 09.05.13 13:17

Je comprend mais ça c'est l'analyse intellectuelle que tu fais sur son interprétation. Quand je parlais de détachement, je parlais plutôt dans le sens est ce que le fait de te conduire comme tu l'as fait avec lui et qu'il te la reproché, tu t'es sentie coupable ou pas à un moment quand tu le voyais dans sa souffrance et que pour lui c'était de ta faute ?

gaiane


http://audedans.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Invité le 09.05.13 13:34

Non, moi je me suis jamais sentie coupable...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Panthera le 09.05.13 14:15

Joli texte et certaines phrases me parlent ^^. Récemment je me suis énervée avec une amie, une amie que je connait via internet mais que je considère comme une amie réelle car elle m'appelle souvent, on se parle régulièrement par message instantanée. Elle à 16 ans, donc plus jeune que moi, je la considère un peu comme ma petite soeur (erreur fatale peut être je sais Razz). Elle est en pleine remise en question de soi, et je suis passer par la plupart des stades cités ci dessus Laughing : au début je l'écouter et l'encourager, la conseiller. Quand j'ai compris que elle s'enfermer toute seule dans sa propre spirale, je l'écouter simplement, puis à un moment je me suis énervée parce que au bout d'un moment je ne pouvais plus, à ce moment là elle c'est sentie abandonné car je lui ai dis que je la laisser gérer la situation alors que j'ai bien préciser je ne t'abandonne pas, je te laisse juste gérer pour qu'elle prenne conscience par elle même de certaines choses.

Panthera


http://petitpoissondansea.wix.com/esoetre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par gaiane le 09.05.13 14:31

Alors tu étais dans le détachement Sanhizanne donc peu importe si ton intention n'a pas été comprise en fait même si c'est pas facile.

Panthera et oui au bout d'un moment on peut pas sauver quelqu'un qui ne veut pas l'être même si ce quelqu'un ne s'aperçoit pas qu'il est victime de lui même.

C'est difficile car je sais que je suis victime de moi même aussi !

gaiane


http://audedans.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Panthera le 09.05.13 14:46

Panthera et oui au bout d'un moment on peut pas sauver quelqu'un qui ne
veut pas l'être même si ce quelqu'un ne s'aperçoit pas qu'il est victime
de lui même.
Exactement ^^.


C'est difficile car je sais que je suis victime de moi même aussi !
Ahhh je sors le fouet [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image].[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Panthera


http://petitpoissondansea.wix.com/esoetre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par gaiane le 09.05.13 15:26

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] hi hi hi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Je me soigne

gaiane


http://audedans.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Panthera le 09.05.13 16:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Panthera


http://petitpoissondansea.wix.com/esoetre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Padma le 10.05.13 16:56

Comme vous les nanas,mon homme a pris pour un manque d'amour,le fait que je lui laisse beaucoup de liberté.On a failli se perdre il y'a 3ans de cela,a "cause" de ma façon d'être.Il me laisse aussi faire tout ce que je veux exactement comme je le fais pour lui,et je n'ai jamais pris ça pour un manque d'amour.A ce niveau là,on pense de la même façon,mais chacun ne le voit pas du mème oeil...(moi,je vois prend ca pour du respect,lui pour un manque d'amour,le fait de laisser l'autre libre de ses mouvements).

Wé,compliqué la vie...L'homme est la femme sont vraiment 2 êtres totalement différents Laughing .

Merci pour ce joli texte Gaiane,qui est on ne peut plus juste pdt061

Padma
admin
admin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par gaiane le 10.05.13 17:19

ben disons que l'homme vient de Mars et la femme de Vénus Laughing

Se rajoute à cela la façon que l'on a de recevoir de l'autre qui est une interprétation souvent faite selon notre histoire, ce qu'on en a fait et ce qu'on veut en faire... ça fait beaucoup de paramètres !

gaiane


http://audedans.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

LE BONHEUR EST A VOTRE PORTEE

Message par gaiane le 06.06.13 11:02

e bonheur à votre portée

Nous nous convainquons que la vie ira mieux une fois que nous serons mariés, aurons un bébé, puis un autre. Ensuite, nous sommes frustrés parce que nos enfants ne sont pas assez vieux et que tout ira mieux lorsqu'ils seront plus grands. Puis, nous sommes frustrés lorsqu'ils arrivent à l'adolescence et que nous devons négocier avec eux. Nous serons certainement heureux lorsqu'ils auront franchi cette étape.

Nous nous disons que notre vie sera comblée lorsque notre conjoint se reprendra en main, lorsque nous aurons une plus belle voiture, lorsque nous pourrons faire un voyage, lorsque nous prendrons notre retraite. La vérité, c'est qu'il n'y a pas de meilleur moment pour être heureux que maintenant. Sinon, quand? Notre vie sera toujours remplie de défis. Il est préférable de l'admettre et de décider d'être heureux, malgré tout.

Voici une citation d'Alfred D. Souza. Il dit : « Pendant très longtemps, il me semblait que ma vie allait commencer, la vraie vie. Mais il y avait toujours des obstacles tout au long du chemin : une épreuve à traverser, un travail à terminer, du temps à donner, une dette à payer. Puis, la vie commencerait. J'ai enfin compris que ces obstacles étaient ma vie. »

Cette perspective m'a aidé à voir qu'il n'y a pas de chemin vers le bonheur. Le bonheur est le chemin... Alors, appréciez chaque instant.

Cessez donc d'attendre d'avoir fini l'école, de retourner à l'école, de perdre cinq kilos, de prendre cinq kilos, de commencer à travailler, de vous marier, d'arriver au vendredi, aux fêtes ou aux vacances, de posséder une nouvelle voiture, de finir de payer votre hypothèque, de voir revenir le printemps, l'été, l'automne, l'hiver, avant de décider qu'il n'y a pas de meilleur moment que maintenant pour être heureux...

Source : Les Petites douceurs

gaiane


http://audedans.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Padma le 06.06.13 18:59

Tout a fait d'accord! merci pour cette prise de conscience pdt061

Padma
admin
admin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par anylé le 06.06.13 20:48

on ce prend vraiment et même souvent la tête pour pas grand choses...avant de ce prendre la tête profitons de chaque instant de notre vie ^^ en tout cas merci pour le partage ^^

anylé


http://souffle-de-lumieres.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Invité le 06.06.13 21:13

C'est ce que je me tue à essayer de faire comprendre aux gens... Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

NI PLUS NI MOINS

Message par gaiane le 07.06.13 9:10


«Tout le monde est un génie. Mais si on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide.»
– Albert Einstein
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Quand j’étais petite, je sentais le son des camions qui passaient à côté de moi si violemment que mon cœur battait la chamade dès que j’en voyais un approcher. J’ai toujours été très sensible au bruit… encore aujourd’hui, je suis souvent affectée par des sons que je suis à peu près la seule à percevoir. Et c’est la même chose pour la lumière, d’ailleurs. J’ai une tolérance phénoménale au soleil ;-), mais tout éclairage fort qui est allumé après que la noirceur soit tombée m’incommode énormément. Ce n’est pas seulement incommodant, en fait; j’en ai mal physiquement.

Je pourrais continuer avec mon odorat… et avec mon cœur, aussi, probablement. Mais l’idée est que je suis très sensible, de toutes les façons possibles. Oh, une personne qui vit dans un corps différent pourrait me trouver délicate, ou fragile… et elle n’aurait pas tout à fait tort. Mais je ne me changerais pas – même pas pour tout le silence du monde. ;-) Car la coriacité qui me manque est remplacée par un sens de la poésie qui met des couleurs extraordinaires dans ma vie.

Il y a une chose que j’ai apprise, et que vous avez sûrement constatée aussi : si la vie nous a privés de certaines forces, c’est pour nous en donner d’autres aussi belles en retour. Par exemple, si on n’est pas naturellement extraverti, on a peut-être une plus grande intériorité, ainsi qu’une façon particulièrement nuancée de la partager. Si on n’a pas un tempérament créatif et passionné, il est possible que l’on ait la paix un peu plus facile. ;-) Si notre intellect n’est pas très puissant, on a peut-être une connexion plus spontanée à ces grandes vérités que le cerveau ne pourra jamais pénétrer.

Partout où il y a moins, il y a plus. Non, en fait, il n’y a simplement rien de moins ni de plus… il n’y a qu’un puissant courant de magie et de beauté qui s’exprime à travers chacun d’entre nous de façon unique et parfaitement équilibrée. Et je ne sais pas ce que vous en pensez, mais il me semble qu’aujourd’hui serait une belle journée pour arrêter de se comparer et commencer à se voir ni plus, ni moins tel que l’on est.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

gaiane


http://audedans.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Padma le 07.06.13 15:47

Très belles pensées sur la différence des uns et des autres,encore une fois,merci Gaiane pour ces partages que tu nous offres,et qui nous laisse tjrs à refléchir,et parfois aussi à nous remettre en question. I love you

Padma
admin
admin


Revenir en haut Aller en bas

DANS LE COEUR DU COEUR

Message par gaiane le 08.06.13 0:39


Sois attentif à la durée de
chaque souffle

Quand tu inspires, inspire par tout le corps
Quand tu
expires, expire par tout le corps

En conscience, sache que le souffle
apaise et guérit le corps

Tel un habile potier observant la course
circulaire de l'argile
Vois chaque inspiration devenir expiration
puis
redevenir inspiration
dans un cycle sans fin






[/center]
Passage
du Satipatthana sutta (Etablissement de l'attention)
[/center][/size]

gaiane


http://audedans.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Rubis le 08.06.13 8:42

Merci pour le partage gaiane, c'est vrai qu'il faut prendre conscience de sa respiration. bizou

Rubis


http://www.actuanimaux.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Padma le 08.06.13 11:26

Merci zen

Padma
admin
admin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Fabia le 08.06.13 12:14

Merci Gaiane bizou


Carpe Diem

Fabia


http://fabienne.bressan@facebook.com

Revenir en haut Aller en bas

LETTRE A MES CELLULES

Message par gaiane le 08.06.13 23:21

Je vous ai réunies aujourd'hui pour vous dire que nous allons désormais changer de trajectoire car jusqu'ici, nous nous sommes laissé aller à suivre un programme désastreux...

Il s'agissait de rester fidèle à la mémoire de nos ancêtres et de prendre un petit peu de leurs maladies, un petit peu de leurs faiblesses, un petit peu de leurs émotions, un petit peu de

leurs souffrances, un petit peu de leurs limitations.


Il eût paru indigne de s'octroyer une vie sans limites et dans le bonheur absolu alors que tous ces gens grâce auxquels nous détenons la vie avaient souffert, transpiré, vécu tant de manques avant de nous transmettre ce bien si précieuxqu’est « la vie » ! Il ne faut pas oublier les difficultés dans lesquelles nous a vons baigné depuis la vie intra-utérine : les émotions irrémédiables vécues par notre maman avant et pendant la conception, soit nous concernant directement, soit concernant sa relation avec des tiers, les événements plus
ou moins douloureux qui ont nourri cette période de sa vie.


Et que dire de la façon parfois désastreuse avec laquelle nous avons géré les émotions de cette vie, et tout ce que nous avons accumulé personnellement de colères, haines, angoisses, chagrins, culpabilités, et peur.


Si je vous ai réunies aujourd'hui, mes chères cellules, c'est pour vous dire que nous avons les moyens de changer ces données. Nous allons mettre en route le programme annulation pour chacun des points précités.


A partir d'aujourd'hui chaque cellule est investie du pouvoir d'annuler tout programme négatif lui appartenant en propre ou appartenant aux générations précédentes.


Chaque cellule a déjà aussi reçu les informations positives contraires aux programmes négatifs. Il est demandé à chacune de se repasser entièrement le film contenu dans sa mémoire, d'annuler le programme négatif et de recréer un programme de santé absolue et de joie intégrale.


CHAQUE CELLULE CRÉE MAINTENANT LE BIEN-ÊTRE

Vous en êtes toutes capables. Il suffit de vous faire confiance et de recréer le programme de base que toutes vous avez en mémoire, je vous le répète : aucun échec n'est possible.

Chaque cellule recrée maintenant un programme de perfection et de jeunesse. Chacune de vous va retourner maintenant au moment où toute trace de dysfonctionnement ou de maladie était encore absente.


On y retourne maintenant ; c'est très bien. On se réapproprie le message de perfection ; c'est très bien...


Ce schéma devient désormais la réalité de chaque cellule.


Chacune de vous va maintenant repartir avec ces nouvelles injonctions.


Soit le travail est déjà fait, soit il est en route et va se concrétiser, devenir la réalité, dans les jours, les semaines ou les quelques mois qui suivent, pour celles des cellules qui ont besoin d'un temps d'intégration plus long.


Je vous remercie de votre écoute, mes chères cellules et de l'excellent travail que vous avez ou que vous allez fournir dans un très court délai...



Mary Lequin, thérapeute en service de soins holistiques (France) – Site Les Passeurs

gaiane


http://audedans.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

LES DEUX FILS

Message par gaiane le 08.06.13 23:40

Les deux fils

Un sage homme vivait heureux avec son épouse admirable et deux fils chéris. Un jour, il entreprit un long voyage et durant son
absence, un grave accident provoqua la mort de ses deux fils tant aimés.


La mère sentait son cœur lourd de douleur. Toutefois, étant une femme forte et croyante, elle surmonta le drame avec
courage.


Elle avait cependant une grande préoccupation à l'esprit : Comment annoncer la triste nouvelle à son mari,
lui qui avait le cœur si fragile? Elle pria afin d’être éclairée.


Son mari rentra enfin de voyage et s’empressa de prendre des nouvelles de ses deux fils. L'épouse, embarrassée,
lui répondit : « Laisse les garçons. Avant je voudrais que tu m'aides à résoudre un problème très important.



— Alors, parle, lui dit le sage
homme.




— Pendant
ton absence, un ami est passé
nous rendre visite et nous a laissé en garde deux bijoux
d'une valeur inestimable, mais ces bijoux sont si merveilleux que je m'y
suis attachée et je n'ai pas très envie de les lui
rendre. Qu'en penses-tu? »




Le
mari lui répondit : « Je ne
comprends pas. Tu n'as jamais été attirée par l'apparat, et
quand bien même tu le serais, ces bijoux ne t'appartiennent pas et tu
dois les rendre.




— Mais je ne peux me résigner à les
perdre, répondit l'épouse. »




Le mari lui rétorqua : « On ne peut
pas perdre ce que l'on n'a jamais possédé. Tu vas rendre ces bijoux aujourd'hui même. »




Sa
femme lui répondit : « Très bien,
mon époux. Les deux merveilleux bijoux seront rendus à Celui
qui nous les avait confiés. En vérité, c'est déjà fait, car ces bijoux
inestimables étaient nos deux fils tant aimés, que Dieu
a rappelés à Lui. »




Le sage homme comprit le message, enlaça sa
femme et sans désespoir ni révolte, ils laissèrent couler leurs larmes.
(Petites douceurs pour le cœur, p.
70)

gaiane


http://audedans.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Rubis le 09.06.13 8:36

Merveilleux texte gaiane, merci ma belle bizou

Rubis


http://www.actuanimaux.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Fabia le 09.06.13 14:16

Superbe....merci pour ce partage bizou


Carpe Diem

Fabia


http://fabienne.bressan@facebook.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Panthera le 09.06.13 14:19

Merci du partage Wink.

Panthera


http://petitpoissondansea.wix.com/esoetre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Padma le 09.06.13 14:21

Magnifique...merci angel7

Padma
admin
admin


Revenir en haut Aller en bas

GERER LE STRESS

Message par gaiane le 09.06.13 15:43

Gérer le
stress


Un jour, un conférencier expliquant la gestion du stress à
son auditoire, lève un verre d'eau et demande : « Combien pèse ce verre
d'eau? »

Les réponses vont de 120 ml jusqu'à 360 ml.

Le conférencier réplique : « Le poids absolu de ce verre n'a
aucune importance. Tout dépend de la durée pendant laquelle vous le
tenez.

« Si je le tiens une minute, ce n'est pas un problème. Si je
dois le tenir pendant une heure, j'aurai de la douleur dans le bras. Si
je le tiens pendant toute la journée, vous allez
devoir appeler une ambulance. Dans tous les cas, c'est le
même poids, mais plus longtemps je dois le supporter, plus il devient
lourd.

« Et c'est le même cas avec la gestion du stress. Si on
porte un fardeau tout le temps, tôt ou tard, comme le fardeau devient de
plus en plus lourd, on aura peine à continuer. Comme
pour le verre d'eau, vous devez le déposer pour un moment et
vous reposer avant de le reprendre. Quand on est frais et dispos, on
est apte à porter son
fardeau.

« Donc, avant de retourner à la maison ce soir, déposez
votre fardeau de travail. Ne l'apportez pas à la maison. Vous pourrez le
reprendre demain. Quel que soit le fardeau que vous
portiez maintenant, laissez-le pour un moment si vous le
pouvez. Relaxez. Reprenez-le plus tard quand vous serez reposé. La vie
est courte. Profitez-en! » (Petites douceurs pour le cœur, p. 75)

gaiane


http://audedans.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Rubis le 09.06.13 15:50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Rubis


http://www.actuanimaux.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Padma le 09.06.13 15:54

Très juste,merci Gaiane Very Happy

Padma
admin
admin


Revenir en haut Aller en bas

PARDONNER

Message par gaiane le 11.06.13 22:59

Pardonner

Votre vie est truffée de combats à mener, de défis à relever
et d'efforts à déployer. Chaque jour, même si vous ne vous en rendez
pas compte, vous vous rapprochez de vos objectifs. Mais
attention! Vous pouvez avoir un ennemi capable de détruire
sans pitié TOUT ce que vous avez construit au fil des années avec tant
de soin et d’application. Je veux parler du
ressentiment.

Avoir du ressentiment, c'est comme de boire soi-même un poison pour essayer d'empoisonner l'autre. Au moment où la douleur la plus vive s'estompe, la
rancœur s'installe. Elle s'envenime, comme une plaie ouverte qui ne veut pas guérir.

Le ressentiment est un monstre. Il peut prendre les
proportions que vous lui donnez : vous pouvez l'alimenter de vos pensées
et de votre apitoiement sur vous-même. Plus il se
développe, plus votre vie en est affectée.

Et pourtant, l'énergie que vous investissez dans ce fantôme
de votre esprit est la même que celle que vous pourriez utiliser pour
réaliser vos rêves et vivre la vie pleine et entière que
vous méritez.

Celui qui ne pardonne pas s'isole de plus en plus, sa
rancœur l'empêche de goûter pleinement aux fruits de la vie. Avec la
rancœur, tout devient négatif, et se retrouve comme embrumé par
les vapeurs du tourment de l'amertume.

Est-ce celui qui souffre de rancœur qui mérite le plus notre
admiration? Ne serait-ce pas plutôt CELUI QUI PARDONNE? Tout ce
qu'obtient celui qui se venge, c'est de fixer à jamais sa
douleur impitoyable dans son inconscient.

La meilleure vengeance, c'est en somme de prendre sa
revanche. Elle consiste à « laisser tomber », à lâcher prise, à renoncer
à cette aigreur qui intoxique le cœur afin de
poursuivre sa route, débarrassé du poids de la rancune et de
choisir de construire plein d’espoir plutôt que de se laisser détruire
par la
désespérance.

Le pardon est un cadeau que vous vous faites à vous-même.
C'est une offrande de paix, un soulagement. C'est de prendre la décision
d’ouvrir les yeux sur la lumière au lieu de rester
cantonné dans l'obscurité, de marcher allégrement et avec
confiance vers cette lumière bienfaisante, vers le meilleur de votre vie
et de vous-même.

N’accordez pas votre pardon à quelqu’un dans l’espoir secret
de le voir changer. Votre démarche serait alors beaucoup moins
altruiste. Acceptez le fait qu'il ne sera jamais comme vous le
souhaitez, cela ne dépend pas de vous. Vous avez donné à un
autre le pouvoir de vous rendre malheureux. Reprenez-lui ce pouvoir.
Pardonnez-lui, et vous reviendra en force votre immense
capacité d’édifier en vous les assises de votre propre
tranquillité d’esprit.

Source : Petites douceurs pour le
coeur
,

gaiane


http://audedans.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

CONTE SOUFI "BENIS SOIT CELUI QUI ME HAIT, BENIS SOIT CELUI QUI M'AIME"

Message par gaiane le 11.06.13 23:15

Les hommes sont, les uns par rapport aux autres, comparables à des murs
situés face à face. Chaque mur est percé d'une multitude de petits
trous, où nichent des oiseaux blancs et des oiseaux noirs. Les oiseaux
noirs, ce
sont les mauvaises pensées et les mauvaises paroles. Les oiseaux
blancs, ce sont les bonnes pensées et les bonnes paroles.

Les
oiseaux blancs, en raison de leur forme, ne peuvent entrer que dans des
trous d'oiseaux blancs; et il en va de même pour les oiseaux noirs qui
ne peuvent nicher que dans des trous d'oiseaux noirs. Maintenant,
imaginons deux hommes qui se croient ennemis l'un de l'autre.
Appelons-les Youssouf et Ali.

Un jour, Youssouf, persuadé que Ali
lui veut du mal, se sent empli de colère à son égard et lui envoie une
très mauvaise pensée. Ce faisant, il lâche un oiseau noir et, du même
coup, libère un trou correspondant. Son oiseau noir s'envole vers Ali et
cherche, pour y nicher, un trou vide adapté à sa forme. Si, de son
côté, Ali n'a pas envoyé d'oiseau noir vers Youssouf, c'est-à-dire s'il
n'a émis aucune mauvaise pensée, aucun de ses trous noirs ne sera vide.
Ne trouvant pas où se loger, l'oiseau noir
de Youssouf sera obligé de revenir vers son trou d'origine, ramenant
avec lui le mal dont il était chargé, mal qui finira par ronger et
détruire Youssouf lui-même.

Mais, imaginons que Ali a, lui aussi,
émis une mauvaise pensée. Ce faisant, il a libéré un trou où l'oiseau
noir de Youssouf pourra entrer afin d'y déposer une partie de son mal et
y accomplir sa mission de destruction. Pendant ce temps, l'oiseau noir
de Ali volera vers Youssouf et viendra loger dans le trou libéré par
l'oiseau noir de ce dernier. Ainsi les deux oiseaux noirs auront atteint
leur but et travailleront à détruire l'homme auquel ils étaient
destinés.

Mais une fois leur tâche accomplie, ils reviendront
chacun à leur nid d'origine, car il est dit : "Toute chose retourne à sa
source." Le mal dont ils étaient chargés n'étant pas épuisé, ce mal se
retournera contre leurs auteurs et achèvera de les détruire. L'auteur
d'une mauvaise pensée, d'un
mauvais souhait ou d'une malédiction, est donc atteint à la fois par
l'oiseau noir de son ennemi et par son propre oiseau noir, lorsque
celui-ci revient vers lui.

La même chose se produit avec les
oiseaux blancs: si nous n'émettons que des bonnes pensées envers notre
ennemi alors que celui-ci ne nous adresse que de mauvaises pensées, ses
oiseaux noirs ne trouveront pas de place où loger chez nous, et
retourneront à leur expéditeur. Quant aux oiseaux blancs porteurs de
bonnes pensées que nous lui aurons envoyés, s'ils ne trouvent aucune
place chez notre ennemi, ils nous reviendront chargés de toute l'énergie
bénéfique dont ils étaient porteurs.

Ainsi, si nous n'émettons
que de bonnes pensées, aucun mal, aucune malédiction ne pourront jamais
nous atteindre dans notre être. C'est pourquoi il faut toujours bénir,
et ses amis, et ses ennemis. Non seulement la bénédiction va vers son
objectif pour accomplir sa mission
d'apaisement, mais encore elle revient vers nous, un jour ou l'autre,
avec tout le bien dont elle était chargée.

gaiane


http://audedans.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Padma le 12.06.13 0:43

Quelle belle façon de voir les choses...j'aime beaucoup,merci Gaiane pour ce partage bizou

Padma
admin
admin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Padma le 12.06.13 0:57

C'est ce que j'ai fait il y'a bien longtemps...et c'est vrai,on est soulagé d'un poids énorme Very Happy ! merci pour le partage!

Padma
admin
admin


Revenir en haut Aller en bas

L'AMOUR PREND NAISSANCE EN SOI

Message par gaiane le 12.06.13 19:53

L’amour prend naissance en soi

Si je souffre du fait que quelqu'un ne m'aime pas suffisamment, ce n'est pas son manque d'amour qui me fait souffrir, c'est plutôt mon manque d'amour envers moi-même, c'est le manque de générosité que je m'accorde personnellement qui crée cette peine.

Ne sachant pas m'aimer suffisamment, j'en réclame auprès des autres; je m'invente des attentes qui ne seront jamais comblées. Je cherche cet amour à l'extérieur de moi. Cela signifie que mon amour pour moi-même est déficient.



Prends grand soin de toi car l'amour prend naissance en toi. Pour pouvoir le partager, tu dois d'abord le nourrir respectueusement sans t'apitoyer sur tes malheurs.

Accorde-toi tout l'Amour que Dieu lui-même t'accorderait, dans Son infinie bonté. Pardonne-toi tes erreurs. Donne-toi toujours une seconde chance comme celle que tu alloues aux autres. Sois patient avec toi-même et aime-toi avec compassion.


(Petites douceurs pour le cœur)


gaiane


http://audedans.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

LE SENS DE LA PAIX

Message par gaiane le 12.06.13 19:57

Le sens de la paix!

Un jour, un roi organisa un concours entre tous les artistes de son royaume. Il leur demanda d’illustrer la paix, à leur façon. Bien entendu, plusieurs essayèrent d’exploiter leur médium avec brio, mais le roi n’apprécia que deux toiles à leur juste valeur.

La première représentait un lac calme, miroir parfait pour les montagnes majestueuses disséminées autour. Au-dessus il y avait un ciel bleu avec quelques nuages blancs. Tous ceux qui voyaient cette peinture disaient que c'était l'image la plus représentative de la paix.


L'autre peinture comportait aussi des montagnes, mais elles étaient abruptes et rocheuses. Au-dessus, en relief, un ciel orageux avec de la pluie et des éclairs avaient été peints. Près de la montagne, on retrouvait une grosse chute d'eau. Apparemment, cela ne ressemblait en rien à la paix.


Le roi regarda attentivement cette toile et il découvrit derrière la chute un petit buisson qui avait poussé sur le rocher. Dans le buisson, une maman oiseau y avait bâti son nid et elle était nichée là, couvant ses œufs au milieu de tout ce tourbillon, en parfaite paix.


Le roi choisit cette toile et expliqua : « La paix ne signifie pas d’être à un endroit où il n'y a ni bruit ni trouble. Non! Être en paix veut dire d’être capable de se retrouver au milieu de toutes ces choses perturbantes et de ressentir tout de même du calme dans son cœur. »



Petites douceurs pour le cœur

gaiane


http://audedans.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

LACHER PRISE

Message par gaiane le 12.06.13 20:05

Lâcher prise

Lâcher prise, c’est renoncer à tout contrôler, à vouloir le bien de l’autre, c’est renoncer à prouver quoi que ce soit, c’est accepter que l’autre est l’autre et que moi-même, je suis qui je suis et non pas qui j’avais rêvé d’être.

Lâcher prise, c’est faire confiance, c’est signer un chèque en blanc sur l’avenir, sur cette vie et sur ce qui lui fait suite.

Lâcher prise, c’est cesser de faire le procès de la vie qui ne nous donne pas ce que nous en attendions.

En fait, lâcher prise, c’est commencer à être vraiment heureux, car le bonheur, c’est comme un sillage, il suit fidèlement celui qui ne le poursuit pas. Si l’on s’arrête pour le contempler, pour le saisir, il s’évanouit aussitôt.

À partir du moment où l’on peut lâcher prise, où l’on ne désire plus être heureux à tout prix, on découvre que le bonheur, c’est cette capacité de garder les mains ouvertes plutôt que de les laisser agrippées sur ce que nous croyons nous être indispensable.


(Petites douceurs pour le coeur) 

Pensée de la semaine : La souffrance naît de notre attachement à nos problèmes et de notre résistance. Elle témoigne de notre refus de nous laisser couler avec confiance et abandon avec la Vie.

gaiane


http://audedans.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

LE GATEAU

Message par gaiane le 12.06.13 20:13

Un morceau de gâteau

Une jeune fille discutait avec sa mère et lui racontait tous ses problèmes. Elle avait échoué son examen et son petit ami venait de la quitter pour sa meilleure amie.

Voyant sa détresse et sachant que sa fille aimait beaucoup le gâteau, elle l’amena vers la cuisine pour lui en préparer un.

La mère sortit alors tous les ingrédients et lui dit :
« Chérie, bois un peu de cette huile de cuisson.

Choquée, la jeune fille répond : « Quoi? Pas question!

— Que dirais-tu alors de quelques œufs crus?

— Est-ce que tu plaisantes?

— Tiens, voici un peu de farine.

— Maman, voyons!

C’est alors que la mère répliqua : Tous ces ingrédients ne sont pas cuits et ne peuvent se manger séparément, mais si tu les réunis tous ensemble, ils feront un délicieux gâteau.

Alors tu vois, la Vie travaille de la même manière. Quand nous nous demandons pourquoi il nous arrive des difficultés, nous ne réalisons pas tout de suite ce que celles-ci peuvent nous apporter. Ce n’est parfois que plus tard que nous comprenons qu’elles faisaient partie d’un plan pour nous faire grandir et devenir de meilleures personnes. »

gaiane


http://audedans.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Panthera le 12.06.13 20:26

Wink Merci très belle histoire

Panthera


http://petitpoissondansea.wix.com/esoetre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Padma le 12.06.13 20:29

Merci pour ce partage bizou

Padma
admin
admin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Padma le 12.06.13 20:30

Merci zen3

Padma
admin
admin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujets à Reflexion

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:29


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum