6eme sens Zenspirit
Pas encore inscrit ? Rejoignez-nous pour vous documenter ou partager vos expériences sur nos sujets.
En tant qu'invité, vous pouvez lire certaines catégories sans pouvoir y répondre.
Pour participer et lire tous les sujets du forum, merci de vous inscrire (mot de passe et pseudo).



Les fées de Cottingley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les fées de Cottingley

Message par izabelle le 15.10.11 16:24

Audrey je pense que cela va te plaire

voici ce que j ai trouvé sur une histoire vraie de fées

Fées de Cottingley
Un article de Wikipédia

Les fées de Cottingley, ou l’affaire des fées de Cottingley, fait référence à une célèbre série de cinq photographies prises au début du XXe siècle par Elsie Wright et Frances Griffiths, deux jeunes cousines qui vivent à Cottingley, près de Bradford, dans la région du Yorkshire anglais. Elles montrent les deux filles en compagnie de fées et d’autres créatures du petit peuple. En 1917, lorsque les deux premières photos sont prises, Elsie est âgée de 16 ans et Frances de 10. Ces photos attirent l'attention du célèbre écrivain écossais sir Arthur Conan Doyle, qui s'en sert pour illustrer plusieurs articles sur le sujet ainsi qu'un livre, The Coming of the Fairies. Il avait été chargé d'écrire dans l’édition du Strand Magazine pour Noël 1920. Conan Doyle, qui est spiritualiste, se montre enthousiasmé par les photographies et les interprète comme une preuve concrète de la réalité des phénomènes psychiques. La réaction du public est plus mitigée, certains pensent que les images sont authentiques, d'autres estiment qu'elles sont truquées.
L'intérêt du public pour les fées de Cottingley diminue graduellement après 1921. Les deux filles grandissent, se marient et vivent à l'étranger pendant longtemps. Pourtant, les photographies continuent à nourrir l'imagination du public puisqu’en 1966, un journaliste du Daily Express retrouve Elsie, alors de retour au Royaume-Uni. Cette dernière laisse entendre qu'elle croit avoir photographié ses pensées, et les médias s’intéressent à nouveau à l'histoire, organisant des rencontres avec les deux femmes qui nient toujours avoir monté un canular malgré des preuves apportées au fil du temps, entre autres par le scientifique sceptique James Randi. Au début des années 1980, Elsie et Frances, alors âgées d'environ 80 ans, déclarent que les photographies sont des trucages fabriqués à partir de fées en carton découpées dans un livre pour enfants populaire à leur époque. Frances a toutefois toujours affirmé que la cinquième et dernière photo est authentique.
Les photographies et les deux appareils utilisés par Elsie et Frances sont désormais exposés au National Media Museum de Bradford
Au cours de l'été 1917, la petite Frances Griffiths, 10 ans, arrive au Royaume-Uni depuis l’Afrique du Sud avec sa mère. Elle est accueillie par sa tante Polly, la mère de sa cousine Elsie Wright, dans le village de Cottingley, comté du Yorkshire de l'Ouest. Elsie a 16 ans et les deux jeunes filles, qui partagent la même grande chambre mansardée, une forte complicité et le goût des escapades forestières, vont souvent jouer pendant des heures à côté de la rivière Beck qui coule au fond de leur jardin, loin de la vue de tous, et au grand dam de leurs mères puisqu’elles en reviennent un jour avec pieds et vêtements mouillés. Frances et Elsie répondent qu'elles sont allées près de la Beck pour voir des fées, et que les créatures du petit peuple (fées, gnomes et lutins) se rencontrent fréquemment dans la vallée qui entoure le village (même devenues grands-mères, les deux filles ont toujours affirmé avoir naturellement vu des fées dans cette région, et cette vision ne les a jamais surprises).
Par ailleurs, dans ses Chronicles and stories of Bingley and district, en 1904, Harry Speight dit qu'« autour de Bingley (village voisin de Cottingley) il y avait une forte croyance en l'existence des fées ». A Gilstead Crags, une ouverture dans la roche se nomme « Fairies Hole », les petites créatures l'utilisent pour danser et jouer […] Au Harden, dans une partie isolée de Deep Cliff, on peut entendre la musique des fées et ce qui ressemble à de minuscules vêtements blancs accrochés sur les arbres est visible durant les nuits claires.


Prises

Selon Conan Doyle et Edward L. Gardner, c'est la mère d'Elsie, Polly (elle-même croit aux fées et aux dires des enfants) qui convainc son mari Arthur (il est électricien) de prêter son appareil photo, un Midg quarter-plate, afin que les filles puissent prouver qu'elles voient régulièrement le petit peuple dans la forêt. C'est ainsi qu'un samedi de juillet 1917, après le souper, le père d'Elsie charge l'appareil d'une unique plaque photographique et le donne aux deux filles. Elles reviennent de leur expédition moins d'une heure plus tard (trente minutes selon Magnús Magnússon), « triomphantes ».
Arthur Wright est un photographe amateur qui a créé sa propre chambre noire. L'image sur la plaque photographique (qu’il développe durant l'après-midi) montre Frances derrière un buisson, et au premier plan ce qui semble être quatre fées: trois d'entre elles sont ailées et dansent, la quatrième joue de la flûte. Connaissant la capacité artistique de sa fille, et sachant qu'elle a travaillé quelque temps dans un studio de photographe, il déclare que les fées ne sont que des découpages de carton. Deux mois plus tard (soit en septembre 1917), les filles empruntent à nouveau son appareil, et reviennent cette fois avec une photo d'Elsie assise sur la pelouse et touchant des doigts un gnome de trente centimètres de haut avec lequel elle semble jouer. Exaspéré par ce qu'il ne croit être « rien d'autre qu'une farce », et convaincu que les filles doivent avoir trafiqué son appareil photographique d'une certaine manière, Arthur Wright refuse de le prêter à nouveau jusqu'à ce qu'elles avouent la vérité. Son épouse, Polly, estime cependant que les photographies sont authentiques
Le 9 novembre 1918, Frances envoie une lettre à Johanna Parvin, l'une de ses amies résidant au Cap, en Afrique du Sud, où elle a vécu la majeure partie de son enfance.
Avec cette lettre qui fait part de la photographie d'une fée comme d'une chose tout à fait normale de la part d'une écolière de dix ans, Frances joint la fameuse photo d'elle en compagnie des fées. Au dos, elle écrit « C'est drôle, je n'en avais jamais utilisé [d'appareil photographique] pour les voir en Afrique. Il fait trop chaud pour elles là-bas »
Les photographies restent d'abord dans le cercle familial, puis des imprimés sont distribués aux amis et aux voisins de la famille Wright, et à ceux des deux filles vers l'automne 1918


Première expertise

L'analyse des clichés originaux tarde à venir, puis Gardner envoie les copies des négatifs à Harold Snelling, un expert en photographie qui se dit fort de trente ans d'expérience, et spécialisé dans les « trucages parapsychiques ». Snelling les examine longuement et conclut dans une lettre du 31 juillet 1920 que « les deux négatifs sont tout à fait authentiques, et les photographies ne sont pas truquées [...] [elles ne présentent] aucune trace de travail en studio impliquant des modèles en carton ou en papier ». Il ne va toutefois pas jusqu'à dire que les photographies montrent des fées, indiquant seulement que « ces photographies montrent avant tout ce qui était en face de l'appareil au moment où elles ont été prises ». Par contre, il pense qu'il n'y a eu qu'une seule prise de vue et que toutes les fées ont bougé pendant celle-ci, qui était instantanée. Il effectue des agrandissements et rend un verdict définitif une semaine plus tard, déclarant les photographies authentiques


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

izabelle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées de Cottingley

Message par Invité le 15.10.11 17:47

Ohh quelle belle histoire.... Merci Iza!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées de Cottingley

Message par izabelle le 15.10.11 20:38

c'est très long à lire mais c'est vrai

il y a eu un film mais impossible de le trouver en dvd zone 2, je patiente


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

izabelle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées de Cottingley

Message par Invité le 15.10.11 20:55

Bon.. ben moi aussi je vais patienter pour le dvd... Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées de Cottingley

Message par Invité le 16.10.11 10:38

Qu'elle jolie histoire

merci Iza

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées de Cottingley

Message par Invité le 17.10.11 9:12

il existe depuis longtemp de se film :) est tu me la fait re souvenir Razz

Du coup , je les regarder hier ..Je sais ou le dld ou vous l'envoyez peut etre ?

Pour celle qui voulont le voir sur le net par 30 min

http://www.dpstream.net/film-le-mystere-des-fees-une-histoire-vraie-en-streaming-225361.html

le voila , en lecture sur se se site :)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées de Cottingley

Message par Padma le 17.10.11 13:00

merci Iza....et ca confirme ce que je pense....c'est pas parce qu'on n'a jamais eu de preuves(corps,ossements...) que ca n'a pas existé! comme les dragons par exemple,ou le monstre du loch ness,licorne...ca peut sembler naif,mais je suis persuadée qu'ils ont vécu,a un moment ou un autre!

Padma
admin
admin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées de Cottingley

Message par Invité le 17.10.11 14:00

cheers pareille drunken

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées de Cottingley

Message par izabelle le 17.10.11 15:06

justement ca fait un bon moment que je me posais cette question mais j'osais pas en parler même sur fofo, mais depuis qu4audrey a mis ce post sur les fées, je suis persuadée que les mythes ou légendes ne sont pas si mythes ou légendes. Pourquoi ces êtres magiques ou maléfiques n'auraient pas existé ? tout comme, nous ne sommes pas seuls dans l univers ou d autres galaxies ?

ptpuce merci pour le lien je vais regarder


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

izabelle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées de Cottingley

Message par Invité le 17.10.11 18:57

Derien Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées de Cottingley

Message par Psc le 12.04.12 15:40


Désolée je vais briser un peu le rêve.....


Les sceptiques et les supporters de l'oncle Arthur se sont battus pendant des décennies autour de cette histoire abracadabrante. Au début des années 80, un journaliste eut l'idée de demander à Kodak de se pencher à nouveau sur la question. Les techniques ayant évolué, il pensait qu'on était aujourd'hui capable de l'élucider de manière certaine. De 1982 à 1986 Geoffrey Crawley, du British Journal of Photography, mena l'enquête. Son premier article à peine paru, il reçut une lettre de neuf pages signée... d'Elsie. La petite fille aux fées vivait encore, elle avait à présent plus de 80 ans. Elle lui écrivait ceci :

"...(Vous avez) fait preuve d'une bien grande compréhension pour les beaux draps dans lesquels nous nous sommes mises, Frances et moi, ce jour bien lointain de 1916, lorsque notre petite plaisanterie est tombée à plat et que personne n'a voulu croire que nous avions pris des photos de vraies fées.

"Rendez-vous compte que si seulement on nous avait crues, notre farce aurait pris fin tout de suite et nous aurions tout raconté; j'avais quinze ans et Frances huit.

"Mais on s'est moqué de nous au contraire et tout le monde nous a demandé en riant comment nous nous y étions prises, et, toutes les deux, nous nous sentions très bêtes et nous avons laissé tomber, jusqu'au jour où, quelques années plus tard, Conan Doyle s'en est mêlé.

"Mon père m'a dit que je devais raconter immédiatement comment j'avais fait ces photos, alors, comme la plaisanterie était mon fait, j'ai pris Frances à part pour en discuter sérieusement. Mais elle m'a suppliée de ne rien raconter, parce que depuis l'article dans le Strand Magazine , on la taquinait à l'école (NDA : le nom des protagonistes s'était bien sûr éventé assez vite). J'avais aussi de la peine pour Conan Doyle. Nous avions lu dans les journaux qu'on lui adressait des commentaires désagréables à cause de l'intérêt qu'il portait au spiritisme, et maintenant on se moquait de lui parce qu'il croyait à nos fées.(...) Il venait de perdre son fils à la guerre (NDA : blessé gravement durant la bataille de la Somme, celui-ci était mort de la grippe espagnole, ainsi d'ailleurs que le frère cadet de Conan Doyle) et le pauvre homme essayait certainement de se consoler comme il le pouvait avec des choses qui ne sont pas de ce monde.


"Alors j'ai dit à Frances : "Bon, nous ne dirons rien puisque Conan Doyle et M. Gardner sont les deux seules personnes autour de nous qui ont cru à nos photos de fées et comme ils ont au moins trente-cinq ans de plus que nous, nous attendrons qu'ils meurent de vieillesse et, après, nous dirons tout (...)"."

Comment s'y étaient-elles prises, les deux petits garnements? Tout bêtement. Elle avait découpé des images dans les journaux, qu'elle avait collées sur des épingles à chapeau -le tout planté dans le sol de Cottingley. Pas de mouvement, rien. Découpage et collage enfantins. Un trucage qui n'avait requis aucune compétence particulière, seulement un peu d'imagination... et beaucoup de culot. Snelling, comme Gardner, comme Conan Doyle, avaient pris leurs désirs pour des réalités, refusant d'écouter les explications rationnelles qu'on leur avait adressées et les appels à la prudence des scientifiques indépendants. La solution avait été donnée dès 1920 par les sceptiques, major Hall-Edwards en tête .
.L'aveu d'Elsie signe-t-il pour autant la fin des fées? Non, bien sûr. Car les fées ne s'agitent pas au bout d'un objectif. Il faut être spirite pour accréditer cette idée. Non, les fées surgissent au contraire du fond de notre âme d'enfant, toujours prête à s'enthousiasmer pour le merveilleux, à s'ouvrir à la poésie des bois. Éternelle jeunesse de l'humanité, elles vivent dans nos rêves, les fées, c'est la raison de leur immortalité.

Que les fées soient avec nous!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Avez vous entendu parler de ce sujet??

Les fées vivent-elles au fond du jardin?

Peut-être non désormais mais une découverte récente suggérerait qu'elles l'aient probablement fait. Ce qui semble être les restes de mummified d'une fée ont été découverts dans la campagne Derbyshire. Le corps mesurant 8 inch reste complet avec des ailes; la peau, des dents et des cheveux roux a été examiné par des anthropologues et les experts en médecine légale, qui peuvent confirmer que le corps (l'organisme) est véritable. Les radiographies 'de la fée' révèlent un squelette anatomiquement identique à celui d'un enfant. Les os cependant, ressemble à la cavité de ceux d'un oiseau les faisant particulièrement léger. La présence embarrassante d'un nombril suggère même que ces êtres se reproduisent, comme nous malgré l'absence d'organes reproducteurs.

C'est un habitant du coin qui a découvert les restes de la fée, et qui souhaite rester anonyme, c'est en marchant avec son chien le long d'une vieille route romaine située entre les villages Derbyshire de Duffield et Belper.

La zone (le domaine) a longtemps été enveloppée de mystères, avec les contes de highwaymen fantomatique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

PSC bizou bizou bizou



Psc


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées de Cottingley

Message par izabelle le 12.04.12 20:17

j ai acheté il y a qques mois un livre de Doreen Virtue

voici le lien
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

tout est bien expliqué concernant les fées, où elles habitent, les différents types de fées et autres lutins, comment communiquer avec elles,....


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

izabelle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées de Cottingley

Message par Luminale le 13.04.12 22:31

mmmmmmmmmmmmmmmm interessant Isa !!! Les élémentaux sont avec nous tout comme les anges...Bonne lecture;)


Luminale

Luminale


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées de Cottingley

Message par izabelle le 13.04.12 22:39

Embarassed merci ma nenette I love you


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

izabelle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées de Cottingley

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:51


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum